Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

menu
Navigation

Carême vs temps de Pâques

Faire un bon Carême c 'est bien . . . vivre dans l'allégresse le temps de Pâques, c'est mieux encore !
Edito du Sel et Lumière du 10 avril

 

Faire Carême, vivre l'allégresse du temps de Pâques !

 

« Il y avait beaucoup de monde autour de vous Seigneur à votre enterrement…
Il y avait trop peu de monde autour de vous Seigneur qui sortiez du tombeau »


Les anciens parmi nous se rappellent peut-être de cette chanson d’Aimé Duval, prêtre, Jésuite, troubadour et alcoolique. Avec ses chansonnettes, ce passionné de Jésus-Christ a rempli l’Olympia. A sa manière et en son temps, il a annoncé Jésus-Christ, non en se racontant lui-même, mais en témoignant de sa foi, une foi vive, une foi passionnée, celle d’un homme déchiré entre ses propres turpitudes et sa confiance inconditionnelle en Dieu. Au risque de paraître ringard, laissez-moi vous dire que j’aime les chansons du Père Duval. Elles respirent la vérité.
Le Père Duval s’étonne dans son cantique qu’il y avait davantage de monde autour de Jésus lors de son chemin de Croix qui le conduisait à la mort qu’au matin de Pâques, alors qu’il apparaît ressuscité. N’en est-il pas encore ainsi de nos pratiques spirituelles ? Nous prenons un soin tout ascétique à nous adonner à des pratiques de pénitence. Nous ne mettons pas toujours la même ardeur à nous réjouir des temps de grâce offerts par le Seigneur. Autrement dit : faire un bon carême, c’est bien ; vivre dans l’allégresse le temps de Pâques, c’est mieux encore !
Entre Pâques et la Pentecôte, cinquante jours s’écoulent. Ce sont des jours de grâce pour goûter des délices de la vie éternelle que Dieu nous offre. Ne faisons pas la fine bouche. Ces jours sont délectables. Mieux encore, ils nous disent ce qui nous est promis : vivre de la vie même du Christ. Tel est notre avenir. Que ce soit dès maintenant notre présent !
Père Bertrand Auville,
curé de Vanves.