Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

menu

Devenez ce que vous recevez

Première des Communions pour 11 jeunes de l'Aumônerie

 

Devenez ce que vous recevez

Bernice, Boris, Chloé, Eugénie, Gabriela, Karl-Williams, Keith, Laïssa, Lucas, Lucille, Yoan…

Onze jeunes de l’aumônerie reçoivent le sacrement de la communion pour la première fois ce samedi 19 novembre. Baptisés dès leur naissance ou très récemment, ils sont collégiens ou lycéens, d’âges et de parcours très différents. Tous ont souhaité marcher plus loin sur les pas du Seigneur et nous avons eu la joie de les accompagner.

Ensemble, nous avons découvert Jésus, source de vie. Jésus qui enseigne, guérit et nourrit la foule, ou plutôt qui fait confiance en ses disciples pour nourrir la foule, lors de la multiplication des pains.

Comme la Samaritaine, nous nous sommes arrêtés près du puits de Jacob, pour écouter Jésus qui se donne pour nous sauver, Jésus qui habite notre attente, notre soif.

Avec soeur Emmanuelle au milieu des chiffonniers du Caire, nous avons cherché le visage du Christ serviteur qui nous invite à servir à notre tour, nous avons cherché son visage chez nos frères.

Nous avons partagé des moments de convivialité, nous avons prié et chanté ensemble.

Nous avons parfois laissé de côté nos préparations pour mieux écouter. Peut-être pas assez. En effet, il n’est pas si facile de permettre la parole, de nous défaire d’un « prêt à penser » par trop naturel. « Ce qui est dit doit l’être de manière à être reçu », nous écrivait un jour Monseigneur Dagens dans le cadre de notre engagement au MCC (Mouvement Chré-tien des Cadres et dirigeants). Par exemple, la phrase « Dimanche, les parents ne travaillent pas », lue sur un site chrétien, semble évidente mais laisse à l’écart celui dont les parents travaillent le jour du Seigneur.

Nous sommes ainsi poussés à renouveler notre manière d’animer, à aller vers plus de simplicité, de confiance. Accompagner « nos » jeunes, c’est nous ouvrir à leurs aspirations, c’est aussi questionner, relire notre propre foi, scruter ce qui est essentiel, ce qui nous fait vibrer, et en témoigner. C’est recevoir autant que donner.

Merci, Seigneur, pour cette belle aventure, pour ce don renouvelé de ton amour.

Que chacun d’entre nous porte ces jeunes dans ses prières !

Emmanuelle et Pierre Flament, animateurs à l’aumônerie