Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

menu
Navigation

Le mariage : une folie vertigineuse… parole de célibataire

Edito du Sel et Lumière du 7 février 2016

 

Le mariage : une folie vertigineuse… parole de célibataire

 

Le 14 février, c’est la Saint Valentin. Derrière l’aspect mercantile de cette fête commerciale chère aux bijoutiers, fleuristes et autres restaurateurs, j’ai envie de souhaiter sincèrement une bonne fête à tous les amoureux, notamment à ceux qui s’aiment dans le cadre du mariage.


Pour se marier l’amour est une condition nécessaire, mais non suffisante. Certes, il faut s’aimer… mais beaucoup s’aiment sans être mariés, bien entendu.


L’amour conjugal relève d’une décision. Il est orienté vers le bonheur de l’autre, et pas seulement vers son plaisir. Il suppose que l’on se donne l’un à l’autre corps et âme. Il est indissoluble : ce qui est donné est donné. L’amour conjugal est également bien fragile car fragiles, l’homme et la femme le sont.


Oui, le mariage est une folie, mais cette folie est belle !


La Saint Valentin doit aussi conduire les chrétiens à penser et à prier fort pour les blessés du mariage que sont les personnes veuves, séparées ou divorcées. Le Seigneur est Miséricorde. Ce qui veut dire littéralement que son coeur est sensible au malheur de l’homme. Ne mésestimons pas que le Seigneur est Providence. Il pourvoit aux besoins de l’homme. Il ne lui demande rien d’impossible. Sa grâce lui est offerte.


Père Bertrand Auville