Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

menu

Paroisse catholique de Vanves

Le site internet de la paroisse catholique de Vanves présente une communauté d'Eglise qui accueille, qui célèbre et qui prie, qui nourrit, transmet et partage sa Foi, qui se montre solidaire et qui communique.
Edito
Après la pluie, le beau temps!

Edito du Sel et Lumière du 3ème dimanche de Pâques

Au spectacle de l'efflorescence du printemps, quand tout reverdit et que la nature se pare de mille couleurs, nos sens tombent sous le charme de tout ce qui s'offre à eux. Quand, il y a peu, tout était gris, triste et sombre, aurions-nous soupçonné que se préparait, dans le secret, pareille fête, pareille splendeur ? Et pourtant tout ce qui surgit à nos yeux était déjà présent dans l'ombre. Quand, la pluie nous battait, que le gel nous mordait, songions-nous à la présence invisible des forces qui allaient bientôt éclater à nos yeux ?

C'est ainsi que le chrétien, immergé comme tout homme dans le visible, est invité à croire à la présence toute aussi réelle du monde invisible. "Nous ne regardons pas, dit St Paul, aux choses visibles, mais aux invisibles ; les choses visibles en effet n'ont qu'un temps, les invisibles sont éternelles." "Le royaume des cieux est au milieu de vous", nous dit Jésus. Il n'en demeure pas moins, pour sa plus grande part, invisible.

"Si l'on prend en bloc les choses que nous voyons, disait Newman, et en bloc les choses que nous ne voyons pas, le monde que nous ne voyons pas est bien supérieur au monde que nous voyons. Car, en premier lieu, c'est là qu'est celui qui est au dessus de tous les êtres, qui les a tous créés, auprès de qui ils ne sont rien, avec qui rien ne saurait se comparer... Une fois, une fois seulement, pendant trente trois ans, il a daigné devenir un des êtres visibles, lorsque lui, la deuxième Personne de la sainte Trinité, est né, par une grâce indicible, de la Vierge Marie et est entré dans le monde sensible. Alors on l'a vu, entendu, touché… Mais sauf pendant cette brève période, sa présence n'a jamais été perceptible... Il est venu, puis s'est retiré derrière un voile : pour nous, en tant qu'individus, c'est comme s'il ne s'était jamais montré. L'expérience  sensible que nous avons de lui est aussi réduite. Pourtant, Il vit à jamais".

C'est le monde caché de Dieu. De même que maintenant il est caché, de même, au temps  connu de Dieu, il sera révélé. Vivons dans cette foi et dans cette espérance, comme en hiver dans l'attente du printemps.


P. Antoine Bouleau.
En compagnie de J.H.Newman.( Sermons paroissiaux.XIII.)

Par admin at 03/12/2014 17:05 |
 
À la Une

L'agenda
Album photos
Consulter l'album (25 photos )