Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

menu

Ô temps, suspends ton vol!

Edito du Sel et Lumière de juillet et août 2018


Pas de doute, nous sommes en été ! Les jours rallongent, la chaleur se fait de plus en plus pesante, les tenues raccourcissent. Certes, la météo est un indice probant de période estivale, mais notre rapport au temps en est un plus intéressant encore…


Toute l’année, nous sommes des hommes pressés, courant après le temps 0000de peur de le perdre : métro, boulot, dodo. Les minutes s’engloutissent dans une routine éreintante, avec pour seule obsession : gagner du temps ! L’été, signe de vacances, nous voit soudain tourner au ralenti : les boutiques ferment au fil des congés, les métros et les routes se désengorgent, les interlocuteurs-harceleurs se font plus rares : eux aussi ont droit, Dieu merci, au repos ! On peut enfin prendre son temps et flâner à un train de sénateur sur les chemins du quotidien. Pour le
vacancier, c’est l’occasion de prendre du temps pour soi.


Le corps et l’esprit sont enfin reposés. Ce temps chèrement gagné, il est temps de le perdre à nouveau en le donnant : à mon conjoint, qui est souvent la dernière priorité de mon agenda ; à mes enfants, qui ne sont pas qu’une liste de tâches à accomplir ; à mes proches, plus ou moins esseulés. Enfin, ami chrétien, donne du temps à Celui qui n’y est pas soumis et qui en a toujours pour toi. Car il y a un temps pour tout, donc un temps pour prier. Comme les paysans de l’Angélus de Millet, il nous faut réapprendre à suspendre toute action pour faire à Dieu l’offrande de sa prière. Nos prières s’élèvent, et c’est déjà un peu d’éternité sur Terre.


Oui, le temps, c’est de l’argent ! Dilapidons, mais à bon escient, cette richesse !

 

Charlotte de Certeau